l'inauguration de l'horloge de l'église du bourg

Samedi 19 mai a vu se dérouler l'inauguration  de l'horloge électronique qui va permettre de donner l'heure et de sonner la cloche toutes les heures et demi-heures. Une centaine de personnes sont venus assister à cette initiative, aidés par un temps magnifique.
 
La cloche a bien sonné, mais bien peu l'ont malheureusement entendu, tant le son était peu élévé...sans doute un problème de réglage.  et peut être aussi de direction du son. L'association va ajuster cela.
 
Quoiqu'il en soit la présidente de notre association a pu faire son discours et remercier tous les donateurs et toutes celles et ceux qui se sont impliqués dans cette aventure. Une cloche qui sonne (de 7 h le matin à 22 heures le soir par réglage) permet à un village de vivre au rythme de ces sons si particuliers. Une façon de conjurer la désertification et la mort lente de nos communes. Monsieur  Marchand, vice-président de l'association des amis du vieux Vary a pris la parole pour évoquer le  constructeur génial de l'ancienne horloge, (habitant de Varzy - Valentin Milot) ainsi que Monsieur le Maire. qui a insisté sur le rôle fondamental des associations et de celles et ceux qui les animent. Un pot de l'amitié a été servi à la fin de la cérémonie.
 
Belle journée du mois de mai. Un beau succès.
 

les images de l'évènement

 

Remplacement de la passerelle qui mène au potager communal et à l'école

Fin  mars,  les bénévoles de l'association ont changé la passerelle qui mène, depuis la route de Menou, au potager et à l'arrière de l'école, en passant au dessus du Sauzay. Avec l'aide de la mairie et de yoyo, notre nouveau cantonnier ce fût chose faîte. et rondement.

L'ancienne passerelle fût démontée et deux nouvelles poutres (très lourdes en chêne) furent posées.
 Les planches seront posées ultérieurement.

Comme dans beaucoup de communes  les associations prennent souvent le relai des Mairies sur certains travaux . La nôtre n'échappe pas à la règle. C'est le lot de très nombreuses petites communes et il faut rendre hommage à toutes ces personnes  bénévoles qui oeuvrent au bien commun.
 
 

Nettoyage des cloches de l'église du bourg de la Chapelle Saint-André

Les pigeons,  qui avaient élu domicile dans le clocher, ont fait des dégats considérables avec leur fiente jusqu'à recouvrir complètement les cloches de leurs déjections ainsi que le mécanisme de l'horloge.
 
De courageux membres de l'association HPC se sont dévoués pour aller nettoyer et redonner aux cloches une seconde vie.
 
En effet, le 19 mai  2018 , elles seront de nouveau en service car l'association a pu acheter grâce à vous tous une horloge électronique. Cette dernière pourra de façon automatique et réglable faire sonner à nouveau ces belle cloches et redonner vie à notre village.
 
L'ancien système qui faisait sonner les cloches a été également nettoyé et montre le formidable travail de précision des maîtres horlogers dont celui de Varzy.
 
RDV donc le 19 mai pour l'inauguration. Venez nombreux.
 
 

Pose des panneaux indiquant les noms de rues dans les hameaux

 
Suite à propositions de notre association et validation/modification  par le conseil municipal de notre commune, les panneaux  portant les noms de rue ont été posés en mars 2018. Notre association , avec sa présidente toujours aussi active, et  le tout jeune salarié de la Commune (YOYO),  ont posé tous les panneaux dans les hameaux qui n'en avaient pas.
 
Merci à eux et  voilà les habitantts des hameaux avec  une adresse plus précise .
 
 

deuxième exposition Edgar Jene lors des journées du patrimoine

Les  16 et 17 septembre 2017,  lors des journées du patrimoine,  l'asssociation HPC a renouvelé l'exposition sur le peintre  Edgar jene, peintre d'origine autrichienne, qui a élu domicile à la Chapelle Saint-André pendant des années (depuis 1965) et ce jusqu'à son décès en 1984.  Edgar Jene a été enterré au cimetierre de la Chapelle Saint André.
 
Sa peinture et ses dessins ont été  inspirés par le mouvement surréaliste mais aussi par les horreurs de la deuxième guerre mondiale, particulièrement celles orchestrées par les Nazis et enfin par les évolutions technologiques.
 
 L'association avait tenu à rendre hommage à cet artiste de stature internationale.  La première exposition avait eu lieu du 25 juin au 2 juillet 2017. 
 
Au total ce sont plus de 300 personnes qui sont venus contempler les oeuvres de ce peintre discret et amoureux de notre village et de la Nievre.
 


 

Le vide grenier du dimanche 16 juillet à la Chapelle saint-André

L'association avait décidé que les membres du conseil d'administration récupéreraient  des objets pour les mettre en vente lors de la brocante annuelle de notre village. Ceci dans le but de recueuillir des fonds pour que le clocher et l'horloge du bourg se remettent à sonner et donnent de la vie et l'heure à notre village.

C'est ce qui fût fait et sur plus de 10 mètres disposés à l'abri protecteur de l'ombre de l'église jusqu'à 14h les membres de l'association se sont relayés. La journée fût chaude et conviviale.

 Les très nombreux visiteurs ont déambulés  dans les rues de notre village et se sont arrêtés à notre stand associatif pour y acheter des bricoles. Près de 400 euros ont été recueillis. Petit à petit la somme gonfle et en étant optimiste et si notre association renouvelle ce type d'initiative en 2018, il se pourrait bien que fin 2018 cet objectif soit atteint.

Nous le souhaitons de tout coeur.
 

l'exposition EDgar Jene et le concert du 25 juin 2017

Le 25 juin notre association a lancé l’exposition Edgar Jene (prononcez Iéné) qui s’est tenu du 25 juin au 2 juillet à la chapelle de Corbelin.

Nous préparions cette exposition depuis un an. Le vernissage, qui a réuni une quarantaine de personnes,  a marqué le début de l’exposition. Des boissons et un apéritif dinatoire ont cloturé ce vernissage.

Avant le vernissage, l’association a organisé un  un concert  proposé par le groupe Nuance, groupe constitué par une violoniste, une pianiste et un guitariste/accordéoniste. Du classique, de la musique est européenne, du Django Reinhardt, un programme éclectique, extraordinairement bien joué et ayant mis sous le charme et enthousiame la centaine de personnes venue assiter au concert.

L’entrée était gratuite mais il a été demandé au public de participer si il le souhaitait à une collecte organisée par notre association pour que l’horloge de l’église Saint-André, du Bourg soit  réparée, automatisée pour qu’elle sonne à nouveau et redonne vie à notre village.

Plus de 400 euros ont été récoltés.

Le concert a duré plus d’une heure et et quart, les trois membres du Groupe Nuance ont été ovationnés et ont eu la gentillesse d’interpréter deux morceaux supplémentaires.

L’exposition semble avoir été bien appréciée et les membres actifs de l’association (le conseil d’administration) à pied d’oeuvre tout le week end a fourni une prestation de qualité à un public nombreux pour ce type de manifestaion dans un si petit village.

L’exposition Edgar Jene  sera de nouveau présentée au public lors du week end dédié au patrimoine  les 16 et 17 septembre prochains et ce dans le même lieu, la chapelle de Corbelin.
 
les membres du conseil d'administration de l'association
 

les planches de l'exposition Edgar Jene

Télécharger

A la rencontre des derniers vestiges des charbonniers

Grâce à monsieur Guy Chartier habitant d'Entrain su Nohain et  qui  a passé sa jeunesse aux Berthes nous avons eu l'occasion le  11 mars de faire une magnifique ballade par un temps très printanier.
 
Partis des Grands Bois et de la  cabane de Monsieur Chartier, nous nous sommes dirigés vers le hameau de Galoury où nous avons eu la surprise de voir la mare bien pleine (contrairement à notre visite du mois d'octobre 2016) ....
 
Monsieur Chartier, 84 ans et en pleine forme, nous a expliqué que dans les années cinquante autour du hameau de Galoury il y avait des champs et des potagers. Difficile de l'imaginer aujourd'hui et pourtant....
 
La mare est magnfique et le soleil , qui n'est pas gêné par les feuilles en cette saison, éclaire cet endroit magique.
 
Puis, nous nous sommes dirigés vers l'endroit où se trouvent les installations des derniers charbonniers.
 
Si pendant des siècles, les charbonniers ont fait des meules de charbon de bois recouvertes de terre, au XX ème siècle le modernisme a permis de faire des fours déplaçables en taule. Les poignées encore visibles servaient à les transporter.
 
Ces fours étaient constitués de trois parties : une partie basse qui avait quatre poignées et des trous d'aération (avec un bouchon en taule), un chapeau qui avait deux poignées et enfin le couvercle. L'ensemble faisait une bonne hauteur d'homme.
 
Ces fours étaient donc déplacés au grè  du travail des charbonniers. Ils ont été abandonnés dans les années cinquante car le charbon de bois a été remplacé par d'autres sources d'energie et notamment l'électricité.
 
Dans le secteur, de nombreux trous circulaires et profonds de un à deux mètres  représentaient les restes de l'exploitation du minerai de fer. Un vrai gruyère dans cette zone....
 
 

La ballade du 11 mars 2017

Les hameaux disparus de la Chapelle Saint André.

De tous les hameaux identifiés en 1750 sur la carte des Cassini,  deux manquent à l’appel aujourd’hui . Galouris ou Le Galoury située à l’est des Grands Bois et au nord ouest de Creantay, et Beauvoisin, situé au sud du hameau du Buisson .
 
Le Galoury est toujours présent en 1852 lors de l’inventaire fait par le préfet de la Nièvre.

Des personnes vivantes aujourd’hui ont souvenir d’avoir connu des gens qui y habitaient. Le hameau devait donc encore exister au début des années quarante.

Notre association a décidé d’aller découvrir ce qui reste de ce hameau.
 
Niché dans les bois probablement dans une grande clairière ,se trouvait une mare que nous avons trouvé asséchée. A proximité immédiate, des vestiges de maisons luttent contre la végétation qui impose sa loi et qui compte bien faire disparaitre les intrus.

Seul un pan de mur résiste encore. Mais pour combien de temps?

L’examen de la zone nous conforte dans l’idée qu’il devait y avoir deux maisons. Des restes de cheminée, un corbeau et un linteau en pierre de plus de 2,20 mètres jonchent le sol.
Les briques réfractaires constituant le corps de la cheminée montrent qu’il devait y avoir un four à pain . De grosses pierres taillées avec des charnières  indiquent les éléments qui structurent la porte d’entrée d’une maison.

Dans le hameau de Galoury ou Galouris vivaient 13 personnes en 1852 ce qui est assez cohérent avec deux maisons d’habitation.

La petitesse de ce hameau mais surtout l’éloignement de tout a eu raison de ce havre de paix. Les habitants ont probablement migré vers le hameau des Grands Bois qui disposait d’un lavoir et de beaucoup plus de commodités sans compter un accès à des axes de circulation plus adéquats.

La vie des personnes qui y habitaient devait être rude mais était vraiment en osmose avec la forêt et la nature.
C’est donc avec émotion et respect que les membres de notre association ont quitté ce lieu qui disparaitra sous la force sans limite de la Nature qui reprend toujours ses droits.

Nous sommes fiers d’avoir rendu hommage àc es habitants et à ce petit bout de notre commune perdu dans les bois. Une page de l’histoire de notre commune....
 
 

Les images de la ballade

 

Pose des blasons sur le fronton de la mairie
24 septembre 2016

La pose des deux blasons réalisés  sous l'égide de l'association "L'art en éclats", avec qui notre association HPC était en collaboration sur ce sujet, a eu lieu le 24 septrmbre 2016.
 
Monsieur le Maire , la première adjointe, l'adjointe en charge des affaires culturelles, la présidente de l'association "L'art en Eclats" et la présidente de notre associaition "Histoire et Patrimoine Chapellois" ont inauguré les deux blasons qui avait été réalisés en mosaïque au mois d'Avril dernier.
 
Une cinquantaine de personnes ont assité à la cérémonie. Cette dernière a été suivie d'un pot de l'amitié.
 
Désormais notre commune arbore fièrement ses couleurs via les deux blasons disposés sur le fronton de la mairie.
 
Une manière d'affirmer son identité en ces temps difficiles pour les petites communes.
 
 

Les photos de l'évènement

 

Photos de l'atelier mosaïque Blason du 11 au 16 avril

 
 

Succès de l'initiative "sortons nos archives et partageons les"

Le samedi 12 mars, notre association organisait sa première initiative publique.
 
Elle s’est tenue salle des fêtes Roger Cestre  de 14h à 18h30. 
 
L’objectif de cette initiative était centrée sur les archives que chacune et chacun a chez soi sur la vie de la commune : photos, documents cadastraux, cartes postales, photos de mariage, cartes de menus, livres...
 
L’idée était de les amener, de les montrer et de les faire scanner pour qu’ils soient «stockés» et alimentent à terme le site internet.
 
De nombreux documents étaient présentés et chacun (e) a pu les consulter. L’animation de l’après midi était assurée par un joueur de vielle de l’association  Rézo’nances de Coulanges les Nevers, Monsieur Marc Péroneille et un conteur d’histoire nivernaise, Monsieur Pierre Pinon.

Ces deux typiques personnages ont animé avec succès, humour et jovialité l’après-midi. Les contes nivernais racontés avec l’accent, la gouaille du patois et les gestes ont contribué à faire rire l’assistance à de multiples reprises. Ce fût très agréable.

 L’initiative fût donc un grand succès  pour une première avec une soixantaine de personnes qui se sont déplacées pour y participer.

Notre association remercie Monsieur le maire pour avoir prêté la salle et mis à disposition tout ce dont nous avions besoin. Elle remercie également toutes celles et ceux qui se sont déplacé(e)s et qui ont fourni des documents , qui tous sont intéressants et seront utiles dans le futur pour reconstuire l’histoire de notre commune.


Nous serons sans nul doute amenés à reconduire ce type d’initiative car il reste, à n’en pas douter, encore beaucoup de choses enfouies dans les greniers, les albums et autres cartons de rangement.

 
 
L'association Histoire et Patrimoine de la Chapelle
 

Les photos de l'évènement